• Images

    • Album : Les affrontements du 20 au 21 mai
      <b>624_341_85df9c81f379b50c4d376792a0fc6578-1369041271</b> <br />
  • Catégories

  • Visiteurs en ligne

600 otages des rebelles ougandais de l’ADF restent introuvables

Posté par HERI BITAMALA le 19 mars 2014

Environ 600 otage des rebelles ougandais de l’ADF demeurent introuvables après la conquête de plusieurs villages par l’armée dans la province du Nord-Kivu, a déclaré mardi à Xinhua le porte-parole des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Goma, le colonel Olivier Hamuli.
« Les otages, on ne les a pas trouvés », a indiqué le colonel Olivier Hamuli, ajoutant que « je pense que ces otages pourraient avoir été exécutés par leurs ravisseurs ».
« Nous ne savons pas s’ils ont pris la direction de l’Ouganda ou qu’ils ont été exécutés parce que vous savez le mode opératoire des ADF, c’est d’exécuter des gens, ce sont des terroristes », a-t- il souligné

« Mais nous croyons que la plus grande probabilité est qu’ils aient été exécutés. Il y a certains charniers qu’on a découverts. Donc, c’est possible que parmi les contenus, il y ait certains otages »

, a avoué le colonel Hamuli.

Selon les chiffres officiels, au moins 600 personnes ont été enlevées entre 2010 et 2013, pour la plus part, dans le secteur de Beni-Mbau et dans la chefferie de Watalinga.
Par contre, la société civile du Nord-Kivu et certaines organisations des droits de l’homme parlent de 893 personnes retenues à ce jour par l’ADF, dont des femmes et des enfants.
Depuis le lancement le 16 janvier dernier de l’opération militaire Sokola 1 contre l’ADF dans le territoire de Beni au Nord- Kivu, aucun otage des rebelles ougandais n’a été retrouvé.

- See more at: http://bukavuonline.com/2014/03/600-otages-rebelles-ougandais-ladf-restent-introuvables/#sthash.TMnHXjIq.dpuf

Publié dans Actualités, Nord-Kivu, Société | Pas de Commentaire »

Le Général Lucien Bauma est retourne triomphalement à Beni en début de l’après-midi sous les applaudissements de la population.

Posté par HERI BITAMALA le 15 mars 2014

Le Général Lucien Bauma est retourne triomphalement à Beni en début de l’après-midi sous les applaudissements de la population.

Après très exactement,une semaine de combats sur le front Nord-Est de l’opération Sukola1,le général Lucien Bauma a affirme que tous les centres névralgiques et stratégiques des rebelles Ougandais de l’ADF-NALU ont été défaits.

Les rebelles terroristes Ougandais n’ont plus de sanctuaires dans la foret du territoire de Beni.Le dernier verrou de Saha-Mbili qui est tombe jeudi était le centre stratégique de toutes les opérations des ADF-NALU.

A Beni,le Général a été accueilli avec joie par les épouses des militaires et une certaine population qui a envahi la rue principale du centre ville jusque dans un hôtel.

Les Adf sont désormais disperses dans la foret sans aucun centre de coordination ni de direction.Les unités disparates ont choisi de s’évanouir dans la nature ou les militaires FARDC les poursuivent.
Apres la prise de Totolito, Kambi ya Miba, Mukakati, Nadui, Makoyoba 3 et enfin Saha-Sita;tous les centres ou les ADF-NALU avaient créé des centres d’instructions pour terroristes avec des pratiques de Moudjahidines,des « Eddouwa » écrites en Arabes,les fabrications de bombes artisanales, et de dépôts des armes lourdes ont été défaits par l’armée Congolaise.

Le retour du Général Lucien Bauma Ambamba à Beni,ce vendredi 14 Mars 2014 prouve que le gros de combats est fini,restent les ratissages, »jallonnages »,positionnements et nettoyages finaux pour restaurer l’autorité de l’Etat.Et ce dernier travail nécessite l’implication populaire et du temps.

(Magloire Paluku)

Publié dans Actualités, Nord-Kivu, Politique, Société | Pas de Commentaire »

L’armée congolaise, appuyée par la Monusco, planifie de grandes opérations contre les groupes armés.

Posté par HERI BITAMALA le 14 mars 2014

L’armée congolaise, appuyée par la Monusco, planifie de grandes opérations contre les groupes armés, a annoncé vendredi 14 mars le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku. Après les opérations qui se déroulent actuellement contre les rebelles ougandais ADF, les Forces armées de la RDC (FARDC) vont s’attaquer aux rebelles hutus rwandais des FDLR et aux différents groupes Maï-Maï qui refusent de déposer les armes.

Julien Paluku indique que les opérations militaires contre les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) interviendront une fois terminée la traque contre l’ADF.

«Les Forces armées de la RDC sont engagées sur plusieurs fronts. Aujourd’hui, c’est le front Nord, contre les rebelles ougandais des ADF. A l’époque, on minimisait la question des ADF, mais les opérations ont démontré que ce sont des combattants qui s’étaient organisés plus de 20 ans dans les massifs de Ruwenzori», a-t-il affirmé.

Selon le gouverneur Paluku, faute d’une bonne planification, l’ADF pourrait mettre l’armée en déroute.

«Voilà pourquoi une bonne concentration de nos forces armées est allée du coté de Beni. Mais, on n’a pas oublié qu’il y avait aussi une autre grande menace qui s’appelle FDLR», a-t-il assuré.

Les prochaines opérations militaires vont aussi viser tous les groupes armés réfractaires au désarmement, a indiqué le numéro un provincial.

«Les Nyatura, les APCLS, les FDLR, les éléments de Cheka résiduels (NDC, Nduma defense of Congo), les Raiya Mutomboki et tous les groupes armés qui n’accepteront pas de déposer les armes et d’intégrer le processus de paix», a-t-il cité.

En début de semaine, le chef de la Monusco, Martin Kobler, avait appelé, dans un communiqué, les combattants rwandais des FDLR présents en RDC à se rendre sans délai et à rejoindre le processus de Désarmement, démobilisation, rapatriement, réinsertion et réintégration (DDRRR).

Le représentant spécial de Ban Ki Moon en RDC avait notamment invité ces rebelles à «se désolidariser immédiatement de leurs leaders poursuivis par la justice, sous peine d’être désarmés de force».

Deux jours plus tôt, les FARDC avaient délogé des rebelles rwandais des FDLR de la localité de Kahumo, à 15 Km au Sud-Ouest de Kanyabayonga (Nord-Kivu).

Selon des sources administratives, l’armée avait reconquis, sans résistance, cette localité occupée depuis deux ans par les rebelles.

Défaites, les FDLR se seraient retranchées vers la localité de Kimaka, à 15 Km au sud de Kahumo, selon des sources locales.

Publié dans Actualités, Politique, Société | Pas de Commentaire »

 

Ermenonville La Grande |
veggiepride2013 |
Fiber-optics' Home - F... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Web Bookmarks
| Online Media
| économie politique société